Comment calculer le salaire portage salarial ?

calcul et simulation portage salarial
Interfaces » Business » Comment calculer le salaire portage salarial ?

Le portage salarial est une forme d’emploi qui réunit trois acteurs : une entreprise cliente, un salarié porté et une entreprise de portage. Ce mode d’emploi permet au salarié de se concentrer sur leur activité principale. Il leur offre également tous les avantages du salariat. Pour bien calculer votre salaire portage salarial, voici comment procéder ?

Prendre en compte les frais de gestion

Dans le processus de calcul du portage salarial (simulation), vous devez prendre en compte les frais de gestion. Ces derniers constituent la part de la société de portage. Autrement dit, c’est un pourcentage prélevé, lequel représente la rémunération de la société. Ce pourcentage varie en fonction de chaque société. Mais en moyenne, il varie entre 5 et 10 % du chiffre d’affaires cumulé du consultant. Il varie aussi en fonction de l’ancienneté du consultant.

Ce prélèvement (les frais de gestion) fait par la société de portage est souvent dégressif. De ce fait, plus le chiffre d’affaires du consultant est élevé, moins sont ces frais de gestion. De façon générale, ces derniers permettent au consultant de bénéficier de plusieurs services très avantageux. Bien entendu, cela dépend de la société de portage (gestion administrative, assistance juridique, formations ou encore accompagnement personnalisé).

Tenir compte des cotisations sociales

Le consultant en tant que salarié doit s’acquitter des cotisations sociales. Certes, ces dernières sont versées à l’URSSAF ainsi qu’à d’autres structures. Mais dans le cadre de la simulation du portage salarial, le salarié et l’employeur participent tous au paiement de ces cotisations. Le consultant s’acquitte des charges salariales et la société portage s’acquitte des charges patronales. Plus précisément, les charges déduites du chiffre d’affaires du consultant représentent :

  • la CSG ;
  • l’assurance maladie ;
  • la cotisation chômage ;
  • les allocations familiales ;
  • la cotisation vieillesse.

Elles représentent également l’aide au logement. En contrepartie de ces charges imputées, le salarié bénéficie d’une couverture sociale complète. Il s’agit des droits à la retraite, des arrêts maladie et des indemnités en cas de chômage. Par ailleurs, le taux des cotisations sociales dépend du type d’activité exercé par le consultant. Celui-ci dépend aussi de la masse salariale de la société de portage.  

Considérer les frais de fonctionnement

Toujours dans l’exercice de ses fonctions, le consultant peut avoir des frais professionnels, lesquels sont de deux ordres. D’abord, vous avez les frais de mission. Ces derniers représentent les dépenses engagées par le consultant. Il s’agit de ses déplacements, son hébergement et de ses repas. Ces dépenses qui doivent figurer dans le contrat sont préalablement négociées avec le client. Ainsi, elles sont prises en compte lors du calcul du salaire brut et s’ajoutent au salaire net perçu. 

Ensuite, vous avez les frais de fonctionnement qui représentent les frais inhérents à l’activité du consultant. Il s’agit entre autres des frais de prospection, de l’achat de fourniture et d’abonnement interne. Les frais de mission peuvent ne pas figurer dans le calcul du salaire brut. Mais ceux relatifs au fonctionnement peuvent figurer sur le bulletin de paie du consultant. 

En somme, retenez que la simulation du salaire portage salarial, basé sur le salaire brut, représente le salaire net du consultant. De ce salaire sont déduits les frais de gestion, la mutuelle obligatoire d’entreprise et les cotisations sociales. 

Catégories :

Les Interfaces

Marin

Hello ! Je suis Marin-René et j’aime écrire sur les nouvelles technologies et sur la façon dont elles peuvent aider les entreprises à se développer sur Internet. J’espère que mes articles vous seront d’une certaine aide pour naviguer dans ce monde fou des affaires !